Parole d'experts - Marché de l'investissement / Bureaux

Point de vue de Jean-Baptiste ROCHMANN, Directeur Associé Arthur Loyd Investissement

lire l'article Jean-Baptiste ROCHMANN

Cap sur 2024 pour le bureau francilien

Après une année 2023 qui a vu tous ses indicateurs restés au rouge, l’horizon semble s’éclaircir et le scénario noir, que beaucoup redoutait, semble s’éloigner. La perspective de taux directeurs qui, à minima, se stabilisent, laisse présager un atterrissage en douceur des taux de rendements immobiliers qui ont significativement été impactés au cours des derniers mois (+155 points de base entre fin 2021 et fin 2023 pour le bureau parisien). 

Cette visibilité retrouvée permet un retour progressif des capitaux en immobilier d’entreprise, notamment des acteurs privés et de la part de nouveaux fonds collectés. L’intérêt grandissant pour des volumes plus liquides - de moins de 50 millions d’euros - ainsi que le rééquilibrage des négociations entre acheteurs et vendeurs, devraient accélérer la reprise du marché de l’investissement en bureaux

Le contexte du marché utilisateurs francilien – à savoir une meilleure résistance des marchés centraux tant en termes de demande placée que de valeurs locatives moyennes en constante hausse – a accéléré le recentrage des recherches des investisseurs, notamment ceux ayant une stratégie value-add mais toujours en quête de garanties dans un monde où le portage est à nouveau couteux. 

Néanmoins, la situation du marché locatif parisien pourrait à terme rebattre les cartes concernant les stratégies des utilisateurs. L’érosion de l’offre, en particulier l’offre de qualité qui répond aux derniers standards environnementaux, des loyers toujours plus élevés ainsi qu’une législation plus contraignante, devraient acter un report des utilisateurs en périphérie, dans les quartiers d’affaires de l’Ouest par exemple. Ces marchés pourraient donc connaître une embellie sur le marché de l’investissement, après le point bas de 2023 avec seulement 1 milliard d’euros investis en bureaux pour le Croissant Ouest et la Défense. Rappelons qu’en moyenne depuis 10 ans, les volumes investis étaient de plus de 5 milliards d’euros.

« Le marché de l’investissement en 2024 sera encore très mouvant. L’équipe Arthur Loyd Investissement a hâte de le découvrir pour mieux le décrypter et vous partager ses convictions. »

 

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Fenêtre

L'immobilier logistique, miroir des tendances économiques

Marqués par une période d'inflation majeure, les Français ont inévitablement répercuté leur baisse de pouvoir d'achat au niveau de leur consommation. Habillement, équipement de la maison, grande distribution : les secteurs d'activité en souffrance se sont reflétés sur les tendances à la baisse en matière d'immobilier logistique.

Les Champs-Élysées

Les Champs-Élysées en pleine métamorphose : Une opportunité unique pour l'immobilier d'entreprise

Le désamour des parisiens pour cette célèbre avenue suscite une nouvelle motivation pour la Ville de Paris : réenchanter les Champs-Élysées dans le but de sublimer et encourager la vie locale.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».