Immobilier d’entreprise : pourquoi déménager ses bureaux/locaux ?

5 juillet 2021

Les raisons qui président au déménagement d’une entreprise sont diverses : dans le cadre d’un marché en constante évolution, il peut s’agir d’optimisation des dépenses immobilières, d’une recherche de flexibilité, d’amélioration du confort et des attentes des salariés, d’une certification environnementale des immeubles pour une meilleure image de l’entreprise.

Pourquoi déménager son entreprise ?

Optimiser les coûts immobiliers

La crise sanitaire, les confinements et la généralisation du télétravail ont mis en relief la faible utilisation des surfaces de bureaux en région parisienne. Face à un taux d'occupation réel qui tombe parfois à 40 % au sein de certaines entreprises, nombre d'entre elles choisissent de déménager leurs locaux afin d'éliminer les mètres carrés superflus et de réaliser ainsi d'importantes économies. Outre la renégociation de bail, le déménagement au profit de surfaces plus petites est un phénomène caractéristique de l’immobilier de bureaux actuel. On assiste également à un regain d'attractivité au profit des métropoles régionales qui séduisent les entreprises grâce à des coûts bien moins élevés que ceux de la région parisienne, que ce soit à l'achat ou à la location.

Répondre aux nouveaux modes de travail

La tendance précédemment évoquée s'accompagne d'un développement des nouveaux modes de travail, le nomadisme en entreprise devenant une norme. Pour beaucoup de secteurs et professions, le temps passé au sein des locaux de l'entreprise se réduit, contribuant ainsi à la volonté de certaines sociétés de déménager leurs bureaux. Le choix de nouveaux locaux correspond dans ce cas à une volonté de répondre aux impératifs de flexibilité, à travers la mise en place du Flex office ou le recours au coworking (entre autres solutions). Les entreprises cherchent désormais à construire des environnements de travail partagés, fonctionnels et connectés. Le « Desk Sharing » est un autre exemple illustrant la perte de vitesse du bureau classique et la redéfinition des stratégies immobilières d’entreprise. 

Améliorer l’image de l’entreprise

Quel que soit le secteur d'activité – tertiaire, commercial ou logistique – la localisation d'une entreprise contribue à son image de marque et à sa notoriété, actuelle ou future. Le loyer n'étant pas le seul critère dans le choix d’un territoire d’implantation, il est nécessaire de tenir compte du tissu économique local qui doit correspondre à l'activité de l'entreprise, du caractère prestigieux ou non du secteur, de la présence d'un bassin d'emplois etc. Au fur et à mesure de son développement, une entreprise peut ainsi exprimer le désir d'améliorer son image ou de la rendre plus conforme à son activité : c’est ainsi que l’entreprise Chronopost s’est tournée en 2020 vers le réseau Arthur Loyd pour rechercher et installer son nouveau siège social.

Articles en lien

Photo entrepôts logistiques

Communiqué de presse : Lancements de plate-formes logistiques en blanc : stop ou encore ?

Pas moins de 12 programmes sans locataire identifié ont été mis en chantier au T1, pour un total de 669 000 m². Soit un chiffre équivalent à l’ensemble des plate-formes livrées en France en 2021, après lancement en blanc. Néanmoins l’immobilier logistique a connu une « brusque évolution au cours des derniers mois, percuté de plein fouet, comme d’autres secteurs, par les évolutions géopolitiques et macroéconomiques récentes », note Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

Modélisation 3d bureaux Bordeaux

Pourquoi louer des bureaux à Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux et sa métropole séduisent chaque année de plus en plus de chefs d’entreprise en recherche d’un territoire d’implantation dynamique en Nouvelle-Aquitaine. Dopée par sa croissance démographique ainsi que par les multiples projets urbains entrepris ces dernières années, la métropole de Bordeaux compte parmi les plus attractives de France.

Photo aérienne La Grande Motte

Résidentialiser l’habitat des stations du littoral : une idée qui suit son chemin

Transformer en appartements de 2 à 4 pièces les studios-cabines obsolètes des stations du littoral – La Grande-Motte, Cap-Agde… -, en les fusionnant après réhabilitation : c’est l’idée portée par Xavier Bringer, directeur associé de M&A (Montpellier).