Emmanuel Massy : "L'immobilier d'entreprise a connu une année record dans les métropoles françaises"

3 mars 2022
Emmanuel Massy Figaro Live

Emmanuel Massy, Directeur Général Arthur Loyd, était l'invité du Figaro Live dans le Talk Décideurs, présenté par Quentin Périnel ce jeudi 03 mars 2022.

Citez-moi une ville française sur laquelle vous aviez des préjugés, mais dont vous vous êtes finalement rendu compte de la valeur ?

Nous avons eu de très bonnes surprises en travaillant sur le Baromètre Arthur Loyd 2021 d'Attractivité des Métropoles françaises.  

Brest, par exemple, 10ème de sa catégorie depuis plusieurs années, est montée sur la 1ère marche du podium des métropoles intermédiaires.  

Sans surprise, Brest a récolté ce qu'elle a semé depuis des années, à savoir : un embellissement du centre-ville, un raccourcissement du temps de trajet avec Paris, une amélioration de la qualité de vie, des politiques de dynamisation extraordinaires adossées à des groupes de renom comme Thalès, à la Marine Nationale ou à de grands laboratoires de recherche.  

20% des emplois à Brest, aujourd’hui, sont dans des secteurs de pointe.  

Le secteur de l'immobilier a été bousculé par la pandémie. Que recherchent les clients d'Arthur Loyd post-crise ?

Malgré la crise, on observe une année riche pour l'immobilier d'entreprise et résidentiel. 2021 a été une année record pour Arthur Loydadossée à un rebond et une sortie de crise très dynamique dans toutes les régions de France, notamment sur des villes comme Montpellier, Nantes et Marseille. Le volume de transactions immobilières a été supérieur à la moyenne décennale en 2021 : la demande est donc toujours très dynamique, mais quelque peu différente avec notamment la généralisation du télétravail dans les organisations.  

La pandémie a accéléré certaines tendances déjà observées avant la covid-19 : recherche d’une meilleure qualité de vie, de surfaces supplémentaires… Depuis la sortie de crise de nombreux actifs ont réalisés qu'ils n’étaient pas obligés de vivre dans une métropole pour y travailler : un phénomène qui a très fortement relancé l'immobilier résidentiel.  

En immobilier de bureau, il existe une petite inertie. Le français a emmené son travail en province ou à la maison car il n’a pas toujours trouvé un immobilier de bureau organisé à proximité. 2 500 tiers-lieux existent aujourd’hui en France. Mais selon Jean Viard, il en faudrait un peu plus de 10 000. C’est un outil encore très peu utilisé à l’heure actuelle. De plus, une entreprise est censée honorer son bail, bien qu’un Conseil en Immobilier d’Entreprise comme Arthur Loyd, puisse négocier un accord qui s'adaptera au bailleur et à l’utilisateur dans le cas d’un désir de sortie prématurée des locaux.

Chaque entreprise a besoin d'un siège social, de bureaux qui portent ses valeurs. Comment voyez-vous le bureau de demain ?

Tout le monde n’est pas armé de la même façon pour organiser son travail à distance (maison avec jardin vs petit studio en ville ; avec ou sans enfants…). Les collaborateurs profitant d'un lieu de résidence où il fait bon travailler retourneront au bureau de manière sporadique, pour y trouver un espace convivial et ludique, propice à l'innovation et à l'échange. D'autres, dont l'espace de travail à domicile est impossible à mettre en place, retourneront au bureau pour y trouver un espace de confidentialité, d'efficacité et de calme. Les entreprises devront gérer cette double aspiration, tout en s'adaptant aux nouveaux besoins des salariés.

 

Il existe donc plusieurs conditions sous-jacentes car chaque salarié possède un train de vie différent. Faudra-t-il, dans ce contexte, décider au cas par cas en termes de journées de travail, de télétravail ?  

En termes de journées de travail et de télétravail, décider au cas par cas semble être le moyen le plus efficace pour s'adapter aux collaborateurs. Les managers, les patrons d'équipe et les dirigeants vont devoir apprendre à gérer cette diversité, cette mixité entre distanciel et présentiel. De nouveaux profils de managers devront voir le jour, ainsi qu'une évolution du management actuel. Cette diversité salariale existe d’ailleurs au sein du groupe Arthur Loyd.

 

Certains managers ont ce besoin de surveillance concernant le télétravail. Comment ressentez-vous le télétravail chez Arthur Loyd ?  

Chez Arthur Loyd, le télétravail se fait naturellement. Nos équipes étant composées à 80% d'unités commerciales (consultants en immobilier), dont le métier leur impose d’être sur la route, au contact de leurs clients pour visiter des locaux. Il n’y a donc pas de problème de confiance, le télétravail a été simple à mettre en place.  

 

Quelles conclusions pouvez-vous tirer cette période ? Quelles sont les grandes tendances en matière de bureaux pour l’année à venir ?

En cette sortie de crise, le marché de l'immobilier a connu de vrais records de transactions. Les petites entreprises en régions ont été impactées durant la pandémie mais ont rebondi dès la sortie de crise. Leur activité a été reprise de manière immédiate et ce rebond a permis à Arthur Loyd d'avoir le vent en poupe. La recherche de nouveaux locaux n'était pas le but premier des grandes entreprises. Ces dernières ont dû adapter leur stratégie ressources humaines avant leur stratégie immobilière. Cependant, certains accords sont en voie de conclusion, une grande effervescence des transactions étant prévue dès 2022.

 

À quel terme cette effervescence devrait-elle arriver ?

Cette effervescence du marché sera assez rapide. L'immobilier d'entreprise n'est pas seulement défini par une surface et un bail, il s'agit d’une stratégie d’entreprise dans sa globalité. Les clients sont accompagnés dans leurs évolutions et leur choix, tout en étant en relation avec les parties prenantes. En fonction du dynamisme de l'entreprise, le travail d'Arthur Loyd est de faciliter l'échange et la recherche de nouveaux bureaux, pour que les entreprises puissent changer de région, de ville ou de surface le plus rapidement possible pour poursuivre leurs stratégies. 

 

Arthur Loyd - Premier Réseau National de Conseil en Immobilier d'Entreprise - conseille ses clients sociétés sur leurs recherches de bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité , entrepôts & plateformes logistiques partout en France

Articles en lien

Photo entrepôts logistiques

Communiqué de presse : Lancements de plate-formes logistiques en blanc : stop ou encore ?

Pas moins de 12 programmes sans locataire identifié ont été mis en chantier au T1, pour un total de 669 000 m². Soit un chiffre équivalent à l’ensemble des plate-formes livrées en France en 2021, après lancement en blanc. Néanmoins l’immobilier logistique a connu une « brusque évolution au cours des derniers mois, percuté de plein fouet, comme d’autres secteurs, par les évolutions géopolitiques et macroéconomiques récentes », note Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

Modélisation 3d bureaux Bordeaux

Pourquoi louer des bureaux à Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux et sa métropole séduisent chaque année de plus en plus de chefs d’entreprise en recherche d’un territoire d’implantation dynamique en Nouvelle-Aquitaine. Dopée par sa croissance démographique ainsi que par les multiples projets urbains entrepris ces dernières années, la métropole de Bordeaux compte parmi les plus attractives de France.

Photo aérienne La Grande Motte

Résidentialiser l’habitat des stations du littoral : une idée qui suit son chemin

Transformer en appartements de 2 à 4 pièces les studios-cabines obsolètes des stations du littoral – La Grande-Motte, Cap-Agde… -, en les fusionnant après réhabilitation : c’est l’idée portée par Xavier Bringer, directeur associé de M&A (Montpellier).