Recyclage, mobilité, écoperformance : créez des espaces de bureaux écologiques

La transition écologique de l'immobilier de bureaux pousse de nombreuses entreprises à mettre en place des espaces de travail plus « verts » à travers le recyclage, la maîtrise des consommations énergétiques ou le choix d’équipements appropriés.

lire l'article bureaux-ecologiques

Quelles initiatives pour un bureau plus « vert » ?

Encourager les mobilités les plus douces

Les préoccupations environnementales de votre entreprise ne doivent pas nécessairement être circonscrites aux espaces de travail, et commencent avec les déplacements des salariés et collaborateurs. La présence de réseaux de transports en commun à proximité de vos bureaux est ainsi un avantage stratégique en termes de déplacements, le recours au bus, tramway ou métro permettant de limiter les trajets en voitures et les émissions de carbone qui en découlent. Vous pouvez également au sein de votre entreprise inciter les employés à se rendre sur le lieu de travail en vélo en installant un local prévu à cet effet. De même, le covoiturage offre une solution « bas carbone » en termes de déplacements.

 

Assurer la bonne gestion des déchets

Le papier représente 75 % des déchets produits entreprises et constitue ainsi le premier matériau à prendre en considération : tâchez de diminuer les consommations de papier en imprimant uniquement ce qui est nécessaire. À l'heure du digital, nombre de documents peuvent en effet être consultés directement sur un écran. Les poubelles individuelles doivent être supprimées dans la mesure du possible et remplacer par des poubelles de tri sélectif disponibles dans les salles communes de l'entreprise ; une initiative qui est d'ailleurs obligatoire pour les entreprises de 20 salariés qui, en vertu de la loi de transition énergétique, doivent recycler leurs déchets de bureaux. Pour diminuer la consommation de plastique et favoriser le recyclage au bureau, pensez à limiter l'utilisation de couverts et gobelets jetables : cela peut passer par le recours au verre qui est pour sa part recyclable à l'infini. Du côté de la machine à café les capsules jetables produisent 6 t de déchets par jour, raison pour laquelle il est préférable de mettre à disposition des employés une machine à café en grain ou une cafetière avec du café moulu.

 

Privilégier les bâtiments éco performants

Le secteur tertiaire est responsable une grande partie des missions de GES : les démarches de labellisation et certification en matière de performances énergétiques (BREEAM, HQE, Effinergie etc.) témoignent de la transition écologique de l'immobilier de bureaux. À l'échelle de votre entreprise il est possible de vous inscrire dans cette dynamique en maîtrisant les consommations de vos bâtiments : privilégiez la luminosité naturelle pour vos espaces de travail et assurez-vous que les équipements électroniques – ordinateurs, imprimantes et autres – soient éteints lorsqu'ils ne sont plus utilisés. Installez des équipements de chauffage, climatisation et VMC qui adaptent leur fonctionnement à la présence des utilisateurs dans les locaux ; à cet égard l'IoT – internet des objets connectés – fournit aux bureaux les plus modernes un moyen d’optimiser les consommations des anciens matériels comme celle des plus récents (panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaire, etc.).

 

Choisissez judicieusement vos équipements  

Outre la réduction des produits à usage unique au bénéfice des articles rechargeables, le recyclage au sein du bureau peut concerner l'ensemble du mobilier présent dans l'espace de travail. Vous pouvez ainsi choisir de vous procurer un mobilier d'occasion plutôt que d'acheter de nouveaux équipements : il est en effet possible de trouver des fournitures de seconde main tout aussi esthétiques et efficaces que des articles neufs. Votre entreprise peut également vendre le matériel dont elle n'a plus besoin ou procéder à un "upcycle" à même de conférer une seconde vie aux équipements déjà utilisés.

 

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

port-de-sete

Le port de Sète mise sur l’intermodalité pour dépasser les 5 millions de tonnes

Le port de commerce, propriété de la Région Occitanie, lance une nouvelle plateforme ferroviaire, opérée par Viia. Un atout qui répond à l’attente de certains chargeurs. Face au manque de foncier, deux projets d’extension sont à l’étude.

transition-energetique

Transition énergétique : pour ses 30 ans, l’Ademe insiste sur le rôle de ses relais et réseaux

La transition énergétique ne pourra réussir qu’à plusieurs. C’est l’enseignement du Rendez-vous des acteurs de la transition écologique en Occitanie, organisée le 8 mars à Toulouse par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), en présence de 200 professionnels issus des relais et réseaux, venant des 13 départements de la région. Une première, qui a aussi permis aux relais et réseaux de l’Ademe de lier connaissance en présentiel.

Ligne LGV Montpellier Perpignan

Contournement ouest de Montpellier, LGV Montpellier-Perpignan : deux projets d’infrastructures accélèrent

Longtemps enlisés, deux projets d’infrastructures – l’un routier, l’autre ferroviaire -, majeurs pour l’attractivité de l’Hérault, viennent de connaître des avancées significatives.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...