Le bureau : un lieu de sociabilité

24 juin 2021
bureau-impacts_humains_organisationnels_et_immobiliers_un_an_de_covid

Dans le contexte actuel le bureau joue plus que jamais un rôle social et relationnel dans la vie d’un individu.
Au-delà d’un lieu d’activité professionnelle, il est aussi un espace de partage, d’échange et de cohésion.

Dans la période que nous traversons, le bureau représente même le seul lieu de sociabilité pour de nombreux salariés.

Selon l’étude Paris Workplace, réalisée en 2019 par l’IFOP pour le compte de la foncière SFL, le lien social était déjà, pour les salariés interrogés, la première raison de se lever le matin pour se rendre sur son lieu de travail.

TOP 5 des raisons de se rendre au travail AVANT la pandémie

graphique TOP 5 des raisons de se rendre au travail AVANT la pandémie

Et cela est encore plus vrai PENDANT LA PANDÉMIE ! L’étude Paris Workplace septembre 2020 dévoile que la vie sociale avec ses collègues est la première raison de se rendre au bureau pour 55 % des interrogés.

Comme le dit si bien un article des Echos, une société « est avant tout le résultat de la coopération entre les collaborateurs » ce qui révèle, une fois de plus, l’importance de préserver le lien social pour la réussite des entreprises.`

D’ailleurs, selon Jean-Michel GARRIGUES, Directeur associé, en charge des RH et du Développement chez BLB Associés, interrogé par la revue Question(s) de Management, « la cohérence collective dépend beaucoup du partage des moments informels du quotidien professionnel ».

salaries-temoignent-teletravail-vie-professionnel-personnel

"Je suis dans la société depuis 6 mois maintenant et il est vrai que j’ai trouvé l’intégration bien plus difficile à distance que lors de mes précédentes expériences en présentiel.

Étant célibataire, je ne vis pas très bien le combo télétravail, confinement, couvre feu. Je me sens assez isolée, lassée même. J’ai l’impression de ne plus avoir de vie sociale en dehors des visio.

Heureusement, nous sommes « autorisés » à passer une journée au bureau, ce qui m’a permis de tisser quelques liens avec certains de mes collègues. Si j’avais le choix j’y passerais plutôt deux jours !"

Femme, 28 ans, 

Gestionnaire Ressources Humaines 

Vit avec sa mère et son frère dans un T3 à Saint-Denis (93)


"Je suis dans mon entreprise depuis 4 ans, j’ai donc eu tout le temps nécessaire pour m’intégrer et tisser des liens avec certains collaborateurs néanmoins mes collègues me manquent et les projets d’équipe s’épuisent.

Notre relation n’a pas été impactée plus que ça mais il est beaucoup plus difficile de fédérer à distance."

Femme, 38 ans,

Directrice de la communication 

Vit seule dans un T2 Parisien (75)


“Rien ne remplace une équipe qui partage des bureaux, un café, un déjeuner, un brainstorming... pour créer de vrais liens ! Aussi, on apprend toujours en écoutant ses collègues dialoguer au téléphone avec les clients ou les fournisseurs, on cerne davantage la personnalité des uns et des autres, on peut plus facilement déceler les faiblesses ou les atouts, être à l’écoute, se soutenir, rire !!”

Femme 51 ans 

Directrice des Opérations (Europe) 

vit en couple dans une maison avec jardin en région parisienne (91)


"J’ai intégré un groupe de la grande distribution au mois de septembre 2020. Je me suis rendue sur site le premier jour avec mon responsable pour récupérer mon matériel et suis passé en 100% télétravail depuis maintenant 4 mois.

À la longue, cette organisation à distance devient difficile à gérer. J’ai de grosses baisses de motivation et je me déconcentre vite. C’est très frustrant car le poste que j’occupe me plait énormément. Le contact humain me manque tout simplement. Mes relations avec mon manager et mes nouveaux collègues ne sont pas optimales. Je ne parviens pas à apprendre à les connaitre autant que si nous étions au bureau."

Jeune femme, 28 ans 

Responsable CRM, 

vit en couple dans un T3 en région parisienne (92)


“D’un point de vue efficacité ou productivité dans le travail je ne ressens aucune altération. Cependant, quand il s’agit de convivialité à travers des échanges souvent informels, l’impact est évident. Les pauses café, indépendamment du breuvage, contribuent énormément aux rapprochements plus amicaux.”

Homme 46 ans 

Directeur de l’innovation 

vit en couple avec 2 enfants en appartement à Aix en Provence (13)


“Le travail à distance, à grosse dose, n’a pas dégradé les relations avec mes collègues, je dirais qu’il les a surtout modifiées ! Dorénavant, tout doit être planifié, jusqu’aux échanges informels. Il est quasiment impossible d’appeler quelqu’un de manière impromptue sans risquer de le déranger.”

Homme 54 ans,

Senior VP - Head of Operations

vit avec deux enfants dans une maison en région parisienne (92)


Propos recueillis par Arthur Loyd (mars – avril 2021)


Articles en lien

Photo entrepôts logistiques

Communiqué de presse : Lancements de plate-formes logistiques en blanc : stop ou encore ?

Pas moins de 12 programmes sans locataire identifié ont été mis en chantier au T1, pour un total de 669 000 m². Soit un chiffre équivalent à l’ensemble des plate-formes livrées en France en 2021, après lancement en blanc. Néanmoins l’immobilier logistique a connu une « brusque évolution au cours des derniers mois, percuté de plein fouet, comme d’autres secteurs, par les évolutions géopolitiques et macroéconomiques récentes », note Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

Modélisation 3d bureaux Bordeaux

Pourquoi louer des bureaux à Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux et sa métropole séduisent chaque année de plus en plus de chefs d’entreprise en recherche d’un territoire d’implantation dynamique en Nouvelle-Aquitaine. Dopée par sa croissance démographique ainsi que par les multiples projets urbains entrepris ces dernières années, la métropole de Bordeaux compte parmi les plus attractives de France.

Photo aérienne La Grande Motte

Résidentialiser l’habitat des stations du littoral : une idée qui suit son chemin

Transformer en appartements de 2 à 4 pièces les studios-cabines obsolètes des stations du littoral – La Grande-Motte, Cap-Agde… -, en les fusionnant après réhabilitation : c’est l’idée portée par Xavier Bringer, directeur associé de M&A (Montpellier).