Entre télétravail et retour au bureau, l'enjeu des collaborateurs

2 novembre 2021
Femme en burn-out et salariée en réunion

Si la fin d’année 2021 est placée sous le signe de la reprise économique, la pandémie a indéniablement marqué le monde du travail. Selon de récentes études, l’état de détresse psychologique des salariés continue de s’intensifier et soulève de réelles problématiques quant à l’organisation et la QVT - qualité de vie au travail. Un enjeu de taille pour les entreprises qui vont devoir redoubler d’efforts pour contrer les effets de la crise sanitaire et rester attractives.

Selon une étude réalisée pour Dynamic Workplace et Speak & Act, 60% des salariés se considèrent stressés par l’organisation télétravail / retour au bureau et l’augmentation de la charge mentale liée à la sur-utilisation des outils numériques. Deux managers sur dix affirment également être en burn-out sévère selon le dernier baromètre Opinion Way.

Ainsi, 16% des salariés, pour beaucoup en détresse psychologique, ont quitté leur entreprise « par choix » depuis le début de la crise et un tiers (31%) souhaitent chercher « activement » un autre emploi.

Une perte d’engagement significative s’expliquant par 18 mois d’épuisement causés par la crise du covid-19 qui a largement renforcé les attentes des salariés envers leurs entreprises. 82% des interrogés souhaitent aujourd’hui que les politiques de qualité de vie au travail évoluent.

Des conséquences lourdes qui poussent les sociétés à devoir repenser leurs organisations et la dimension immobilière de leurs stratégies d’entreprise pour fidéliser leurs collaborateurs et maintenir un certain niveau d’attractivité.

 

Les plus téléchargés

"L’espace de travail, un outil de stratégie et de management" – Une interview Elisabeth Laville pour Actuel RH

Si de nombreux experts annonçaient déjà il y a 5 ans, l’explosion du travail nomade à horizon 2025, la crise du covid-19 a indéniablement impacté le monde du travail. La mise en place du télétravail forcé, la dématérialisation des tâches professionnelles - rendue possible grâce à l’essor des nouvelles technologies - et l’inversion du rapport au travail individuel versus collaboratif sont autant de bouleversements qui poussent les entreprises à revoir la fonction de leur outil immobilier.

La crise sanitaire : un accélérateur de nouvelles pratiques pour les entreprises

Dans un climat professionnel hybride où les collaborateurs travaillent pratiquement à part égale depuis leur domicile (2,5 jours en moyenne) que depuis leur lieu de travail, les sociétés doivent adapter leurs conditions d’accueil. Ainsi, flexibilité, nouvelles technologies, design et ergonomie se retrouvent au cœur des enjeux des entreprises cherchant à fidéliser leurs collaborateurs et capter l’attention de nouveaux talents. Un changement d’organisation majeur visant à favoriser la productivité, la réussite professionnelle, l’apprentissage, et les interactions sociales.

Photo La Défense depuis Paris

Immobilier de bureaux : à la Défense, la Tour Hekla fait peau neuve

La Tour Hekla dans le quartier d'affaires de la Défense est aujourd'hui en chantier, avec pour ambition d'accroître encore davantage l'offre immobilière de bureaux grâce à la création d'espaces innovants et performants sur le plan environnemental