D’une piscine municipale à un industriel, l’explosion des prix de l’énergie touche l’économie

Changement des process, recours à des traders spécialisés en énergie, fermetures momentanées de sites… La hausse des prix de l’énergie impacte l’économie.

lire l'article piscine-nemausa-nimes

Sous couvert d’anonymat, le directeur d’un site agroalimentaire héraultais, employant 120 salariés, déclare « avoir eu une bonne stratégie d’achat d’énergie depuis le Covid, à une période où les prix étaient encore bas. Notre service achat verrouille les contrats. Sur l’an prochain, j’ai 75 % de mes coûts énergétiques couverts. » Le groupe international a recours à des sociétés de consulting en achat d’énergie, « très courtisées en ce moment ». Ces traders d’un nouveau genre « donnent des tendances, des informations géopolitiques, recommandent d’acheter, ou pas », précise-t-il, alors que le prix de l’énergie « augmente énormément, même si notre matière première reste prédominant dans le coût de revient ». La facture énergétique augmente quand même de 2 millions d’euros entre 2021 et 2022. « Mais sans ces négociations en amont, on aurait plutôt été autour des 3 millions de hausse », confie-t-il. Même anticipé, cet impact est « exceptionnel et pèse très lourd dans les comptes ».

 

Une hausse qui pèse sur les négociations salariales  

Cette hausse des prix de l’énergie pèse aussi sur les négociations annuelles. « On entent l’État demander aux entreprises d’augmenter les salaires. Mais tous nos centres de coûts explosent : emballages, énergies, matières premières… Et il faut bien arriver à un compte d’exploitation positif. »  

 

Autres pistes d’adaptation, un changement des process de production, « en passant sur des machines qui consomment moins, et/ou qui sont monitorées, avec une analyse fine des données ». Ou encore, bien sûr, les limitations de consommation. « Toute infrastructure industrielle peut avoir des fuites d’électricité sur des compresseurs. Nous avons investi dans un nouveau compresseur. » En vue de l’hiver prochain, l’industriel anticipe des scénarios de rupture d’énergie, qui pourrait être demandée par la préfecture.  

 

À Nîmes, la piscine Nemausa fermée une semaine

La piscine (dite « stade nautique ») Nemausa, située à Nîmes, a été fermée une semaine, du 5 au 12 septembre, par le délégataire Vert Marine, qui exploite des dizaines de piscines en France. Une décision que Vert Marine, gestionnaire de la piscine Nemausa depuis 2011 par délégation de service public, a justifiée par une « situation financière inédite », provenant de la hausse du coût de l'énergie. « Si cette hausse était impactée sur le prix d'entrée dans les établissements, ces derniers seraient multipliés par trois », ont déclaré Thierry Chaix, président de Vert Marine, et Jean-Pascal Gleizes, directeur général. Sous la pression de Nîmes Métropole, et de son président Franck Proust, l’équipement a finalement rouvert le 12 septembre.  

« Les deux parties ont acté la substitution du contrat énergétique de Vert Marine par celui qui lie Nîmes Métropole au SMEG (Syndicat mixte d’électricité du Gard), sensiblement plus avantageux en termes de tarifs et ce, jusqu’à la fin de l’année, indique la collectivité. Nîmes Métropole et Vert Marine doivent se concerter à nouveau à la mi-décembre pour convenir des modalités de continuité de service public pour l’année 2023 en fonction de la conjoncture énergétique et des décisions gouvernementales. »  

Cet épisode donne une clé de lecture économique pour les prochains mois : après les aides diverses distribuées pendant le Covid, et l’augmentation de la facture énergétique, certaines collectivités risquent de reporter ou d’alléger certains investissements. 

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

salon-du-littoral-midi-libre

Le Salon du Littoral met en perspective les enjeux du littoral méditerranéen

L’écosystème de l’économie bleue s’est réuni au Salon du Littoral (Midi Libre), les 18 et 19 octobre dans l’Hérault, alors que le littoral doit s’adapter aux effets du réchauffement climatique. L’occasion pour la Région Occitanie et l’État de récompenser les 8 projets lauréats de l’appel à projet « Avenir Littoral 2022 ».

marche-gare-nimes-spl-agate

Nîmes Métropole : la SPL Agate dresse un portrait positif de son action, dix ans après sa création

En dix ans, la société publique locale (SPL) Agate, détenue par une trentaine d'actionnaires présents sur la communauté d'agglomération Nîmes, a réalisé quelque 165 opérations. La SPL s'impose, selon lui, comme un outil de performance.

Photo locaux HUP Alès

À Alès, Irdi Capital Investissement présente ses outils de financement aux PME

« Accélérer sa croissance ou rebondir avec une levée de fonds ». Le HUP, hub des entrepreneurs d’Alès Agglomération, a accueilli le 1er juin une session de présentation de la société régionale de gestion de portefeuilles Irdi Capital Investissement, auprès d’une trentaine d’entrepreneurs gardois. L’occasion de passer en revue le spectre d’interventions d’Irdi : transmission d’entreprises, levées de fonds, recomposition du capital…

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...