La recherche de centralité, nouveau leitmotiv des entreprises du « tertiaire supérieur »

est un des grands enseignements de la 7ème Édition du Baromètre Arthur Loyd. L’analyse des marchés de bureaux, et plus particulièrement, des m² loués ou achetés chaque année par les entreprises & administrations, permet de mieux cerner le phénomène. Illustration avec 3 métropoles françaises : Paris, Lyon et Nantes.

lire l'article vue aérienne Paris

Paris Île-de-France

Le marché des bureaux en Île-de-France est cyclique selon l’évolution de la conjoncture économique mondiale, on perçoit une désynchronisation assez nette des rythmes de commercialisations de surfaces tertiaires à partir de 2014, entre Paris et sa banlieue. Depuis la crise du Covid-19, Paris a fortement rebondi, là où la périphérie peine à retrouver son attractivité auprès des entreprises.

Désormais, Paris concentre 47 % des m² de bureaux transactés en IDF, une part croissante depuis 25 ans ; cela démontre bien la recherche de centralité, gage d’une consolidation de la marque employeur des entreprises qui font de leurs bureaux un centre névralgique, permettant de faire vivre la culture d’entreprise1 et favoriser l’intelligence collective.

 

Paris évolution des volumes de transactions de bureaux

Source : Baromètre Arthur Loyd, d’après Immostat

1 : D’après Covivio dans « Quand le bureau cultive son attractivité et celle de l’entreprise qui l’occupe », 14 novembre 2022 – Les Echos

Lyon Métropole

Lyon, comme d’autres métropoles régionales dynamiques, se caractérise par un changement de taille de son marché de bureaux, en lien avec la poursuite de la tertiarisation de son économie. C’est à partir de 2013 que les secteurs lyonnais ont vu leur rythme de transactions de bureaux fortement progresser, comparativement à la périphérie lyonnaise. Qu’il s’agisse de la Part-Dieu, de Vaise, de Confluence ou encore de Gerland, de nouvelles centralités tertiaires ont émergé en intra-muros, attirant notamment de nombreuses entreprises et leurs collaborateurs. Là aussi, la crise du Covid-19 a entraîné une divergence entre Lyon et sa périphérie : cette dernière a certes redémarré, mais à un rythme très inférieur aux secteurs centraux.

Désormais, Lyon concentre 77% des volumes de transactions de bureaux de la métropole, une part en hausse de 14 points depuis la période 2006-2009.

 

Lyon évolution des volumes de transactions de bureaux

Source : Baromètre Arthur Loyd, d’après le Cecim

Nantes Métropole

Le marché tertiaire de la métropole de Nantes a également changé de dimension, du fait d’un renforcement de son poids économique. Dans cette aire urbaine où les parcs tertiaires périphériques (Saint-Herblain et Orvault notamment) ont longtemps animé le marché, l’émergence des secteurs d’affaires nantais d’Euronantes, autour de la gare TGV, et de l’Ile de Nantes, depuis une quinzaine d’années, ont changé la donne. Ainsi, Nantes a vu son rythme de transactions de bureaux croître fortement à partir de 2014, pour finalement être multiplié par deux (hausse de 96 %) en 2022. Là aussi, la périphérie nantaise enregistre un décrochage depuis la crise du Covid-19 de 2020, bien qu’il soit plus modéré qu’ailleurs.

Ainsi, on enregistre un renforcement de la centralité du marché des bureaux à Nantes, même si la progression y est moins linéaire : Nantes concentre désormais 44 % des volumes de transactions de bureaux de la métropole.

 

Nantes évolution des volumes de transactions de bureaux

Source : Baromètre Arthur Loyd, d’après FNAIM et le Cina

Baromètre Arthur Loyd

Enrichissez vos connaissances des 50 principales aires urbaines françaises en téléchargeant le Baromètre 7ème édition : Résilience et transitions des territoires

Couverture Baromètre Arthur Loyd 7ème édition

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Couverture ZAN et l'Immobilier d'Entreprise

Le ZAN et l'Immobilier d'Entreprise

Découvrez les défis et opportunités du Zéro Artificialisation Nette (ZAN) sur l'immobilier d'entreprise en France. Comprenez comment cette loi influence les stratégies de développement durable dans le secteur immobilier, avec un aperçu des nouvelles approches en matière d'aménagement urbain et de développement immobilier

Couverture du Baromètre 7ème édition 2023

Les principaux enseignements de la 7ème édition du Baromètre Arthur Loyd

La 7ème édition du Baromètre est riche d'enseignements. Voici les 4 principaux.

ANGERS AU TOP DANS LE BAROMETRE ARTHUR LOYD 2022 D'ATTRACTIVITE DES METROPOLES

Analyse et commentaires pour comprendre pourquoi Angers arrive en tête au classement 2022 des Métropoles Intermédiaires du BAROMETRE ARTHUR LOYD.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».