contact
téléphone

Le Grand Pariscope - Édition 2021

15 avril 2021

Marché des VEFA de bureaux et offre future neuve en Ile-de-France. Le segment des cessions de VEFA de bureaux en Ile-France tire son épingle du jeu en 2020 et atteint 3,9 milliards d’euros, une baisse de seulement 4 % par rapport à une excellente année 2019. Ce compartiment du marché a ainsi capté un quart des montants investis en immobilier de bureaux dans la région francilienne. 29 opérations ont été recensées parmi lesquelles : 67 % de VEFA prélouées et 33 % de VEFA en blanc 8 opérations supérieures à 200 millions d’euros...

Un marché des VEFA de bureaux résilient en 2020

Le segment des cessions de VEFA de bureaux en Ile-France tire son épingle du jeu en 2020 et atteint 3,9 milliards d’euros, une baisse de seulement 4 % par rapport à une excellente année 2019. Ce compartiment du marché a ainsi capté un quart des montants investis en immobilier de bureaux dans la région francilienne. 29 opérations ont été recensées parmi lesquelles :

  • 67 % de VEFA prélouées et 33 % de VEFA en blanc
  • 8 opérations supérieures à 200 millions d’euros

La géographie du marché des VEFA en 2020 laisse apparaître quelques évolutions notables :

  • Un recentrage parisien (contrairement à 2019 où la 1ère Couronne avait capté l’essentiel de ce compartiment du marché de l’investissement)
  • En périphérie, les opérations de VEFA s’articulent le long du tracé des futures lignes du Grand Paris Express 

86 chantiers en cours de plus de 5 000 m² dont près de la moitié sont issus d’opérations de repositionnement

1,6 million de m² sont actuellement en construction ou restructuration en Ile-de-France dont 84 % en 1ère Couronne. Les secteurs de la 1ère Couronne Nord, Péri-Défense et La Défense concentrent à eux seuls 900 000 m² en chantier. Paris dispose d’une part assez réduite de cette future offre neuve/restructurée avec 26 chantiers pour 255 000 m² de surfaces tertiaires. 

L’origine des chantiers en cours est diverse : 

  • 29 % de l’offre future a pour origine une VEFA en blanc ou partiellement prélouée
  • 44 chantiers sont issus d’opérations de repositionnement, soit 43% de l’offre future neuve

C’est à Paris et dans les secteurs établis de l’Ouest que l’on retrouve la majorité de ces opérations de repositionnement : certains investisseurs voient dans ces localisations centrales les lieux de prédilection de la demande future des entreprises à la recherche d’un siège vitrine de la marque employeur et facilement accessibles.

Dans un contexte de prudence engendrée par la crise sanitaire puis économique, les investisseurs les plus solides et dotés de convictions fortes devraient naturellement s’orienter vers ces produits à création de valeur et créer ainsi les produits locatifs de demain.

Les plus téléchargés

Le Marché des Portefeuilles - édition 2021

L’année 2020 fait suite à une année 2019 qui avait été exceptionnelle, aussi bien pour l’investissement en France que pour le sous-segment des portefeuilles. 5 milliards d’euros ont été investis en portefeuilles en 2020 soit -40 % par rapport à l’année 2019 (8,2 milliards) 59 transactions ont été réalisées (vs 76 en 2019)

UN AN DE COVID : impacts humains, organisationnels et immobiliers pour les entreprises

Envahissant nos habitations en mars 2020 et entrainant des modes d’organisation difficiles, le télétravail partiel s'impose comme une composante de la vie des entreprises dans le "monde d'après". Il est d'autant plus primordial pour les sociétés désireuses d’instaurer ce mode de travail à long terme, de rester vigilantes quant aux conséquences psychologiques et sociales que ce dernier pourrait entrainer chez les collaborateurs.

"Ma vie en télétravail" ... témoignage n°1

Après 1 an de pandémie, de confinements répétés et de télétravail imposé, Arthur Loyd fait le point sur l’état psychologique des actifs français, l’organisation des entreprises et l’impact causé sur l’immobilier de bureaux.