Les difficultés de recrutements au cœur de la rentrée des patrons

30 août 2021

Réunie à Paris lors de la Rencontre des Entrepreneurs de France, la délégation du Medef Occitanie fait part de difficultés croissantes sur les embauches. S’il est soutenu par le Medef national, le pass sanitaire impacte la saison sur le littoral.

C’est une surprise. Loin d’être en difficulté, les PME d’Occitanie sont confrontées, en cette rentrée, à des difficultés croissantes de recrutements. Alors que les plus éminentes institutions – Insee, Banque de France – leur promettaient, il y a quelques mois, des plans sociaux et des licenciements, du fait de la crise sanitaire. Lors de la REF (Rencontre des Entrepreneurs de France) du Medef, organisée à l’hippodrome de Longchamp à Paris ce 25 et 26 août, le sujet revient sur toutes les lèvres. « La réticence à la mobilité, observée au niveau national, est d’autant plus problématique en Occitanie, région très rurale », analyse Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie. « La reprise économique peut être freinée par les problèmes de recrutements, estime Jean-Marc Oluski, qui sera élu président du Medef Montpellier le 9 septembre, succédant à Samuel Hervé. Cela touche tous les métiers, et pas seulement l’hôtellerie-restauration. » Sa solution ? « Faire de l’attractivité territoriale pour les salariés », glisse-t-il. « Dans le Biterrois, certains restaurateurs ont doublé ou triplé les salaires des cuisiniers pour en trouver, ou en garder », ajoute Francis Pozo, directeur général du Medef Béziers Littoral Ouest Hérault.

Le pass sanitaire impacte l’activité touristique

Si l’activité générale est donc « bonne dans la région », selon le Medef, le littoral souffre en ce mois d’août. À cause de l’application du pass sanitaire, « l’UMIH anticipe un recul d’activité de 30 % pour les acteurs du tourisme », indique Sophie Garcia. « Le Medef est favorable au pass sanitaire, mais pas partout, et le moins longtemps possible, car il est pénalisant pour les commerces, les centres commerciaux, les spectacles, les lieux de restauration... », souligne Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, en ouverture de la REF.

Longuement applaudi par les patrons, qu’il rencontrait pour la 5e rentrée consécutive, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a quant à lui confirmé la mise en œuvre de la réforme (explosive) de l’assurance-chômage au 1er octobre.

 

Qui pour succéder à Alain Di Crescenzo à la CCI Occitanie ?

L’Occitanie est présente en force pour cette grand’messe des patrons : Carole Delga (Région), Etienne Guyot (préfet) et Alain Di Crescenzo (CCI). « Ce n’est pas le cas de toutes les régions », constate Sophie Garcia (Medef Occitanie). Alain Di Crescenzo briguant la présidence de la CCI France, qui lui succèdera, cet automne, à la CCI Occitanie ? Pas André Deljarry, actuel président de la CCI Hérault (candidat à sa réélection), et pourtant 1er vice-président de la CCI Occitanie. « André est tout entier consacré au futur campus de Montpellier Business School. C’est son bébé. Il veut couper le ruban, le jour de l’inauguration. Devenir président de la CCI Occitanie, cela l’éloignerait de ce dossier », confie un de ses proches lors de la REF 2021.

 

Articles en lien

Photo entrepôts logistiques

Communiqué de presse : Lancements de plate-formes logistiques en blanc : stop ou encore ?

Pas moins de 12 programmes sans locataire identifié ont été mis en chantier au T1, pour un total de 669 000 m². Soit un chiffre équivalent à l’ensemble des plate-formes livrées en France en 2021, après lancement en blanc. Néanmoins l’immobilier logistique a connu une « brusque évolution au cours des derniers mois, percuté de plein fouet, comme d’autres secteurs, par les évolutions géopolitiques et macroéconomiques récentes », note Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

Modélisation 3d bureaux Bordeaux

Pourquoi louer des bureaux à Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux et sa métropole séduisent chaque année de plus en plus de chefs d’entreprise en recherche d’un territoire d’implantation dynamique en Nouvelle-Aquitaine. Dopée par sa croissance démographique ainsi que par les multiples projets urbains entrepris ces dernières années, la métropole de Bordeaux compte parmi les plus attractives de France.

Photo aérienne La Grande Motte

Résidentialiser l’habitat des stations du littoral : une idée qui suit son chemin

Transformer en appartements de 2 à 4 pièces les studios-cabines obsolètes des stations du littoral – La Grande-Motte, Cap-Agde… -, en les fusionnant après réhabilitation : c’est l’idée portée par Xavier Bringer, directeur associé de M&A (Montpellier).