IDEC GRAND SUD : Messagerie de 8 000 m2 à Garons et projets tertiaires à Montpellier

Projets de messagerie à Garons et de programmes tertiaires à Montpellier, explications détaillées sur le métier de constructions clé en main pour les entreprises, tendances à l’oeuvre, nouveau nom…

lire l'article Messagerie à Garons - IDEC Grand Sud

Riche actualité pour Idec Grand Sud. Tout d’abord, dans le Gard. Idec Grand Sud (immobilier d’entreprise, Pérols) va développer un projet d’environ 7 M€ dans la construction d’une messagerie clé en main de près de 8.000 m2 sur un foncier de 4 hectares situé sur la commune de Garons, à côté de Nîmes. Le projet est porté par Faubourg Promotion, filiale du Groupe IDEC. Le bâtiment, dont la livraison est prévue au 1er trimestre 2023, sera proposé à la vente ou à la location. La demande de permis de construire a été déposée en septembre. Arthur Loyd est mandaté pour identifier un preneur.

« C’est un très beau projet localement : il y a très peu de messageries en développement dans l’Hérault et le Gard », souligne Victor Fournier, directeur du développement d’Idec Grand Sud, représentant l’ensemble des filiales du groupe dans la moitié Sud (Occitanie et Paca principalement). La halle de 7.000 m2 comprendra 78 quais de chargement/ déchargement, avec une hauteur bâtie de 7 mètres. « La mairie de Garons souhaitait voir s’implanter une activité de messagerie, davantage créatrice d’emplois que la logistique pure. De plus, il y a de vraies demandes sur le marché nîmois : la localisation est excellente, et le développement du territoire s’accentue. » Entre 100 et 150 emplois seront créés.

 

Le métier d'IDEC : Concevoir et construire des bâtiments clés en main

Mon métier au sein d’Idec Grand Sud (ex-Sequabat, lire ci-dessous) consiste à « détecter des projets pour des chefs d’entreprises, afin de les accompagner sur des projets de construction clés en main, depuis la première prise de rendez-vous jusqu’à la livraison du projet », résume Victor Fournier. Il s’agit d’établir un lien fin entre, d’une part, les ingénieurs et les techniciens et, d’autre part, un client « qui n’a pas l’habitude de construire un bâtiment, et est souvent novice dans l’approche constructive ». Face à une « pénurie totale » de foncier dans le Gard et l’Hérault - « une grosse problématique pour le développement des entreprises » -, Idec Grand Sud réfléchit à de nouvelles possibilités : davantage de verticalité, fonciers plus petits prospectés… Malgré ces efforts, « nous n’arrivons pas à répondre aux demandes de nos clients dans ces deux départements, notamment en logistique. C’est une vraie problématique, car le consommateur aussi a besoin de ces créations de bases logistiques », observe- t-il. Sur le marché nîmois, des zones d’activité sont en réflexion : création Magna Porta, restructuration du Marché Gare, reconversion de l’ancienne base logistique du LGV basée à Générac. « Mais il va falloir tenir quelques années avant que ces projets ne voient le jour, et c’est bien là le sujet », explique Victor Fournier. Le marché tertiaire est en revanche « moins tendu à Nîmes qu’à Montpellier, avec des opérations d’ampleur qui sortent ».

 

IDEC GRAND SUD : Une activité en pleine croissance

Pour assurer une cohérence globale au sein du groupe, Sequabat change de nom et devient Idec Grand Sud. Ce nom ancre l’activité dans l’immobilier d’entreprise, et plus spécifiquement dans la conception-réalisation de bâtiments clés en main. Basé à Pérols, Idec Grand Sud rayonne dans le Grand Sud (Aquitaine, Occitanie, Paca). L’entité emploie 35 collaborateurs, pour un CA 2021 e 32 M€, et anticipe une « très forte progression en 2022 de l’ordre de 50% », avec des recrutements, sur des profils de conducteurs de travaux et de chefs de projets en études. « Idec Grand Sud nous permet d’accentuer notre appartenance au Groupe Idec et de développer bon nombres d’opérations du groupe dans le sud tels que les 45 Ha du parc d’activité Natua’lub à Cavaillon (84) », explique Victor Fournier.

 

Créer des messageries en milieu urbain

Autre sujet d’actualité : le besoin de messageries logistiques en milieu urbain. « Du fait des évolutions des modes de consommations, ces centres de messagerie deviennent nécessaires à la desserte des centres urbains. Nous travaillons à des solutions qui sortent de l’ordinaire. Pour Idec, c’est un sujet majeur de développement », complète Victor Fournier. À Montpellier, une réunion s’est tenue sur le site du marché gare (MIN Mercadis), avec Michaël Delafosse, président de la métropole. « Ce site, proche du centre-ville, pourrait être exemplaire au niveau national en matière de logistique urbaine. Un appel à projets est prévu en ce sens », confie-t-il.

 

2 Opérations de bureaux à Montpellier

Idec Grand Sud porte deux opérations de bureaux neufs à Montpellier. Le premier projet prévoit 4.300 m2 à PierresVives (démarrage des travaux en novembre), pour le compte d’une foncière créée entre Idec Invest (filiale d’Idec) et Bureaux&Co. Ce dernier prendra 2.000 m2 et environ 2.000 m2 seront mis en location. Labellisé Breeam Very Good, ce programme en R+6 sera livré au 1er semestre 2023, c’est une conception interne réalisée par Idec Grand Sud. La seconde opération (R+6, avec deux niveaux de sous-sol), dans la Zac du Nouveau Saint-Roch, développera 5.000 m2, le long de la voie ferrée, toujours pour cette même foncière. Le permis de construire est en cours de dépôt, et la livraison est programmée pour le 2ème semestre 2023. « Ce sera la dernière opération de bureaux neufs d’ampleur en hypercentre, avant la restructuration du secteur Pagézy », souligne Victor Fournier.

Architecte du programme : Philippe Rubio.

 

"On n’a pas vu de plateforme de messagerie se construire depuis de nombreuses années en Languedoc. La demande est forte. Le bâtiment trouvera facilement un preneur." Guillaume Granier - Arthur Loyd.

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

clean tech gard

La transition écologique en marche dans le Gard

CleanTech Vallée, filière nucléaire, agrivoltaïsme, thermographie aérienne, redevance incitative… Les actions concrètes de transition écologique dans le Gard ont été passées au crible, le 28 octobre à Aramon.

reforme dpe

Réforme du DPE : ce qui change à compter du 1er juillet 2021

La réforme du DPE s’inscrit dans la perspective de transition écologique et climatique, et répond aux nouvelles exigences du bâti en matière de performance énergétique. A compter du 1er juillet 2021, le diagnostic devra ainsi comporter plusieurs nouveaux éléments.

ville-active-nimes

Ça bouge dans la ZAE Ville Active, coeur économique de Nîmes

30 ans après sa création, Ville Active, à Nîmes, n’a rien perdu de son attractivité, avec plusieurs installations récentes : Les Comptoirs de la Bio, boulangerie Ange, Cuisines Références, HomeSalons… Interview de Karine Le Cardinal, Présidente de l’APVA et gérante d’Aubel Optique.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...