2017 : Un très grand millésime pour l’immobilier logistique

15 janvier 2020

La demande placée en immobilier logistique a atteint des records en 2017 avec près de 3,3millions de m². Un dynamise du marché qui s'explique par l'essor de la grande distribution et du e-commerce, l'île-de-France contribuant pour beaucoup au phénomène de massification des volumes de transaction.

En forte progression depuis 2015, la demande placée en immobilier logistique pulvérise en 2017 tous les records avec près de 3,3 millions de m². A titre de comparaison elle était de 2,7 millions en 2016 tandis que la moyenne des dix dernières années s’établit à 2, 3 millions. Dans un contexte de reprise économique, l’activité a été une nouvelle fois dynamisée par les chargeurs de la grande distribution et l’e-commerce qui captent respectivement 34 % et 16 % du volume commercialisé. Pour la deuxième année consécutive, la part des clés-en-main dépasse le volume des transactions sur les bâtiments existants pour atteindre 1,7 million de m² soit 54 % de la demande globale. Mais 2017 franchit une nouvelle marche vers la massification : le segment des bâtiments XXL (supérieur à 50 000 m²) concentre 37 % de la demande (1,2 million de m²) en seulement 16 transactions.

Articles en lien

Photo entrepôts logistiques

Communiqué de presse : Lancements de plate-formes logistiques en blanc : stop ou encore ?

Pas moins de 12 programmes sans locataire identifié ont été mis en chantier au T1, pour un total de 669 000 m². Soit un chiffre équivalent à l’ensemble des plate-formes livrées en France en 2021, après lancement en blanc. Néanmoins l’immobilier logistique a connu une « brusque évolution au cours des derniers mois, percuté de plein fouet, comme d’autres secteurs, par les évolutions géopolitiques et macroéconomiques récentes », note Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

Modélisation 3d bureaux Bordeaux

Pourquoi louer des bureaux à Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux et sa métropole séduisent chaque année de plus en plus de chefs d’entreprise en recherche d’un territoire d’implantation dynamique en Nouvelle-Aquitaine. Dopée par sa croissance démographique ainsi que par les multiples projets urbains entrepris ces dernières années, la métropole de Bordeaux compte parmi les plus attractives de France.

Photo aérienne La Grande Motte

Résidentialiser l’habitat des stations du littoral : une idée qui suit son chemin

Transformer en appartements de 2 à 4 pièces les studios-cabines obsolètes des stations du littoral – La Grande-Motte, Cap-Agde… -, en les fusionnant après réhabilitation : c’est l’idée portée par Xavier Bringer, directeur associé de M&A (Montpellier).