À Beaucaire, Concerto va lancer une plateforme logistique de 12 000 m2

La communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence lance l’aménagement de plusieurs zones d’activités.

lire l'article Article Beaucaire Œil 2024

L’opérateur immobilier Concerto, filiale de Kaufman&Broad, lance la commercialisation d’une future plateforme logistique de 12 000 m2, sur un foncier de 4 hectares, dans la zone d’activités Domitia à Beaucaire, indique Juan Martinez, président de la communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence, et maire PS de Bellegarde. 

Le mandat est confié au cabinet conseil Arthur Loyd Nîmes, dirigé par Florent Guerin. « Cette zone, au bord du Rhône, est multimodale, à la fois connectée au trafic fluvial et embranchée au réseau ferroviaire. Ces solutions durables de transport de marchandises sont un atout pour les preneurs », explique-t-il. 

Avec la Compagnie nationale du Rhône, un projet de modernisation du quai de transbordement est à l’étude pour 2025.

 Pour Concerto, il s’agit d’un deuxième projet, après une première plateforme, plus importante (42 000 m2), exploitée par Lidl. Cette seconde plateforme devrait générer la création d’environ 40 emplois, selon l’élu. « L’obligation, pour notre territoire paupérisé, c’est l’emploi », martèle-t-il. 

 

Près de 20 hectares à Bellegarde 

L’intercommunalité porte plusieurs projets de zones d’activités : 4 hectares à Jonquières-Saint-Vincent, pour des artisans, et, à Bellegarde, l’extension, sur 12 hectares, de la zone de Broussan, et la création de la zone de Coste Rouge, sur 5 hectares. Ces deux zones cibleront des PME, et feront l’objet d’une enquête publique à partir du 20 janvier, dans le cadre d’une révision du Plan local d’urbanisme. Les travaux d’aménagement devraient être lancés en 2025. 

En dix ans, la communauté de communes a injecté « 9 millions d’euros dans le développement économique : zones d’activités, soutien aux entreprises, accompagnement des commerces, contribution à l’implantation de 109 entreprises et à la création ou maintien de 631 emplois, financement sur l’immobilier d’entreprise », indique Juan Martinez. Par ailleurs, au cours des dernières années, six ateliers-relais ont été créés à Beaucaire, Bellegarde et Vallabrègues, pour permettre à de jeunes entreprises de bénéficier d’hébergements temporaires. 

 

Après sa rénovation, la zone commerciale des Milliaires à Beaucaire entièrement commercialisée 

Quand on veut, on peut. C’est, en résumé, l’histoire de la renaissance de la zone commerciale des Milliaires à Beaucaire, qui était avant 2020 en grandes difficultés. Quelque 4 M€ ont été injectés par la SCPI Select Invest (foncière La Française), ex-propriétaire – la zone a été rachetée fin 2022 par Midi2i et une foncière de la Banque Populaire du Sud. 

« Cette requalification a permis d’attirer de nouvelles enseignes. De notre côté, nous avons amélioré la signalétique. L’essor de ce secteur est intéressant », se félicite Juan Martinez. Les travaux ont été conséquents : rénovation totale des façades, découpage des cellules pour proposer une diversité plus importante, changement des sens de circulation et, prochainement, équipement d’ombrières sur le parking. « Le résultat est très satisfaisant. La zone est commercialisée presque totalement, souligne Michel Peinado, directeur associé d’Arthur Loyd Occitanie Méditerranée, dont l’équipe a assuré la commercialisation exclusive et la vente aux nouveaux investisseurs. Il ne reste plus de disponible qu’une cellule de 100 m2 sur un total de 12 000 m2. » 

Parmi les nouvelles enseignes qui se sont installées depuis 2020 : Maxi Zoo (animalerie), Basic Fit (salle de sport), But (meuble et électro-ménager), Bureau Vallée (fournitures de bureau), Zeeman (bazar), Cash Express, SFR et, comme locomotive de la zone, le supermarché Lidl, implanté sur une surface totale de 2 200 m2. 

D’après Michel Peinado, ce projet prouve que, « lorsque l’on fournit l’effort d’amener de la qualité dans les équipements commerciaux, avec des investissements pour améliorer le confort des utilisateurs, de leurs salariés et des clients, cela fonctionne ». Il prend, comme autre exemple gardois, Les 7 Collines à Nîmes. « Le groupe d’investisseurs privés qui a repris cet ensemble commercial a mené un travail de proximité pour baisser les loyers et les charges locatives. Résultat : les trois grandes cellules de 1 200 m2 qui étaient vides ont chacune trouvé preneur en deux ans : Action, Intersport et une salle de sport. Même sur des emplacements en difficulté, si les propriétaires font des efforts, on peut redonner un dynamisme. »

 

Retrouvez tous les articles de notre édition 2024 du magazine L'Oeil : Nos territoires ont du talent

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».