Le marché immobilier de bureaux francilien au S1 2021

3 janvier 2022
Photo de tours de bureaux de nuit

Le marché immobilier de bureaux semble bel et bien repartir à la hausse à l’issue du premier semestre 2021 ; outre les secteurs emblématiques du QCA et de la Défense, le Croissant Ouest et la Deuxième Couronne affichent un dynamisme certain.

Paris et IDF : une reprise d’activité progressive

Au terme du premier semestre 2021, le marché immobilier de bureaux à Paris et en Île-de-France entame sa reprise bien qu'il n'atteigne pas encore les niveaux d'avant crise. À l'issue des confinements et restrictions qui ont marché l’année 2020/2021, la demande placée s'élève désormais à 766 000 m², une progression de 14 % en un an. Le nombre de transactions est en hausse sur l'ensemble du marché francilien, l'offre de bureaux disponibles dépassant aujourd'hui les 4 millions de mètres carrés avec un taux de vacance de 7,1 %. C'est dans les secteurs de la première couronne, de la Défense du croissant Ouest que ce taux est le plus important. À Paris même, l'immobilier de bureaux affiche une demande placée de 300 000 m² à l'issue du premier semestre, dont 173000m² pour le deuxième trimestre : une hausse de 24 % qui laisse présager une sortie de crise définitive au cours des mois à venir. Naturellement c’est dans le quartier central des affaires que le regain d'activité a été le plus visible, avec une forte demande sur les petites surfaces – +58 % en un an – conformément à la dynamique de réduction de l'empreinte immobilière qui caractérise un grand nombre de sociétés.

Les performances des sous-marchés parisiens

Dans le quartier central des affaires (QCA), les 72 000m² placés au T1 2021 témoignent d'un démarrage en demi-teinte qui fut cependant suivi d'une accélération du nombre de transactions au deuxième trimestre avec plus de 88 000 m², pour un total de 170 000m² au premier semestre soit une hausse de 31 % sur un an. Dans le quartier d'affaires de La Défense, ce sont 91 000 m² de bureaux qui ont été commercialisés au premier semestre 2021 : un volume d'activité qui n'avait pas été atteint depuis 2016 et qui témoigne de la vitalité d’un secteur qui connaît actuellement de profondes transformations visant à stimuler encore davantage l'activité tertiaire. Le croissant Ouest de son côté confirme lui aussi son attractivité avec 86 000 m² de surface de bureaux commercialisées au T1 2021, et un volume de 93 000m² au deuxième trimestre. Autre secteur particulièrement dynamique, la Deuxième Couronne se distingue par une progression de 66 % en un an avec presque 120 000 m² de demande placée au premier semestre 2021. L'activité de ces différents sous marchés semble ainsi mettre un terme à la période de « vache maigre » qui a succédé à l'apparition de la pandémie de Covid 19.

Les plus téléchargés

Mur quadrillé de plantes

Issy cœur de Ville (Issy les Moulineaux)

Issy Cœur de ville compte parmi les grands aménagements urbains qui animent l'Île-de-France : en plein centre-ville d'Issy-les-Moulineaux, l’écoquartier comprendra plusieurs immeubles de bureaux dans un cadre marqué par l'écologie et la performance énergétique.

Photo Paris Tour Eiffel

Grand Paris Express : de nouveaux quartiers en perspective

Le Grand Paris express ne se limite pas à la création de nouvelles stations de métro mais implique également l'apparition de quartiers caractérisés par la mixité fonctionnelle – incluant souvent un volet tertiaire - la durabilité et l'importance accordée aux mobilités.

Photo fontaine Montpellier

A Montpellier, l’immobilier d’entreprise se porte bien

L'immobilier d'entreprise de Montpellier Méditerranée Métropole repart à la hausse au premier semestre 2021, avec d'excellentes performances aussi bien pour le marché des bureaux que pour celui des locaux d'activités