Comment faire face à l'augmentation des coûts de construction ?

L’inflation et la hausse des coûts de construction inquiètent les professionnels du bâtiment. Quelles sont les perspectives pour l'immobilier d'entreprise ?

lire l'article deux ouvriers sur un chantier

Le contexte inflationniste et le manque de dynamisme sur les marchés public et privé inquiètent les professionnels du bâtiment. Dans ces conditions, l'augmentation des coûts de construction et les tensions sur les approvisionnements risquent de freiner le rythme des travaux dans le neuf et l’existant. Quelles sont les perspectives pour l’immobilier d'entreprise ?

 

Incertitudes sur le marché de la construction en 2023 

La flambée des prix de l’énergie avait été un coup dur pour les industriels. Après une brève accalmie, le contexte inflationniste menace désormais tous les métiers du BTP. Le secteur des travaux publics est au ralenti depuis le début de l'année 2023. Le regain d’activités relevé en juin n’aura pas suffi à regonfler le moral des entreprises du bâtiment.

 

Inquiétudes sur la dynamique des prises de commande

Interrogés en juillet dernier dans le cadre de l’enquête trimestrielle d'opinion menée par la FNTP et l’INSEE, les professionnels se disent « bien moins optimistes » qu’au printemps. La plupart redoutent une nette dégradation de leurs activités au cours des trois prochains mois.

Après le premier trimestre 2023, les carnets de commandes des entreprises sont restés bien remplis. Le ralentissement sur les marchés publics était en partie compensé par les commandes des acteurs privés. Toutefois, en juillet 2023, toujours selon l’étude d'opinion FNTP/INSEE, les entrepreneurs ne sont plus aussi sereins vis-à-vis des commandes présentes et à venir.

Le risque serait que le marché privé plonge alors que les travaux publics n’ont pas encore remonté la pente. Or, si les entrepreneurs se montrent inquiets, c’est que la conjoncture n’est pas favorable à l'investissement dans l'immobilier : hausse des taux d'intérêt des crédits, restriction des conditions d’octroi, inflation et baisse du pouvoir d’achat immobilier.

 

Besoin en main d’œuvre et hausse des coûts de construction

Quoi qu’il en soit, le secteur se tient prêt pour la reprise. Après une phase de pénurie de main d'œuvre, les entreprises du bâtiment prévoient d'augmenter leurs effectifs d’ici la fin de l'année. Toutefois, ces recrutements ne sont pas de bon augure pour les coûts de la construction.

Dans le cadre d'une étude mesurant l'impact de l'inflation sur les activités des entreprises, la Capeb souligne qu’avec la hausse des effectifs, les artisans tendent à répercuter ces dépenses sur les montants facturés à leurs clients.

Cette tendance est exacerbée par la hausse des prix et les tensions d'approvisionnement sur les matériaux. Selon cette même étude, l'écrasante majorité des entreprises artisanales du bâtiment ont dû encore une fois ajuster leur prix en conséquence.

 

Effets de l'augmentation du coût de la construction sur l'immobilier

Avec les pénuries sur des matériaux stratégiques, les retards s'accumulent et les chantiers tardent à être livrés. Les produits devenus rares se négocient au prix fort et les coûts de construction techniques montent en flèche. Les prix des biens neufs augmentent alors que les budgets des acheteurs se resserrent. Ces phénomènes frappent de plein fouet l'immobilier résidentiel. Qu’en est-il sur le marché de l'immobilier d'entreprise ? Quels seront les effets sur la tension locative, sur les prix à l’achat et sur les opportunités d'investissement ?

Les résultats sont très différents selon le type de bien et les secteurs géographiques. Sur le marché de l'immobilier de bureaux, la hausse des prix conjuguée aux nouvelles méthodes de travail pousse les entreprises du secteur tertiaire à viser des surfaces plus restreintes. En immobilier logistique, Arthur Loyd note une baisse du nombre d'utilisateurs au 1ᵉʳ semestre 2023.

Ce ralentissement s'explique par la perte du pouvoir d’achat des ménages et la dégradation des perspectives d'activités des entreprises. Le directeur associé d’Arthur Loyd Logistique observe ainsi une nouvelle tendance au « report des projets d'acquisitions ou de prises à bail d'entrepôts ». À l’échelle locale, ces dynamiques peuvent évoluer, mais les surfaces commerciales risquent de rencontrer les mêmes difficultés.

 

Arthur Loyd vous aide à anticiper ces effets sur le marché immobilier à Clermont-Ferrand

Arthur Loyd est le 1ᵉʳ réseau français en immobilier d'entreprise. L’agence Arthur Loyd Clermont-Ferrand fait partie des 70 implantations de proximité qui accompagnent les professionnels dans leur projet sur le marché local.

Les consultants de l’agence Clermont Auvergne connaissent leur secteur sur le bout des doigts. Les évolutions des marchés de l'immobilier de bureaux, de commerces et d'entrepôts n'ont pas de secret pour eux. Ils sauront vous renseigner sur les perspectives d'investissement dans le neuf et dans l’ancien, et pour vous orienter dans le cadre des stratégies de construction, de commercialisation et d'acquisition auprès des acteurs privés et institutionnels.

L'évaluation fait aussi partie des domaines de compétence des collaborateurs Arthur Loyd Clermont-Ferrand. Ces études sont réalisées de manière indépendante dans le cadre de la valorisation du patrimoine immobilier, d’une restructuration ou encore de la cession de droit au bail. Les conseillers de l’agence se tiennent aussi à vos côtés pour toutes vos démarches dans le cadre d'un achat, d’une vente ou d'une location de biens immobiliers sur la métropole clermontoise.

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Quartier Carré Sénart à Lieusaint

Le quartier de Carré Sénart à Lieusaint : un hub d'affaires en expansion

Le quartier de Carré Sénart à Lieusaint est un centre d'affaires et de loisirs en Seine-et-Marne, attirant divers acteurs économiques grâce à son accessibilité et ses infrastructures modernes.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».