Desmazières reprend pied à Templemars

18 décembre 2019

Desmazières reprend pied à Templemars

Souvent un déménagement dépasse largement le cadre d’un simple changement de lieu. Dans le cas de l’entreprise Desmazières, c’était même une condition du plan de relance proposé par la nouvelle direction suite à son redressement judiciaire. L’heure était grave, car de nombreux emplois étaient en jeu pour cette entreprise presque centenaire. Heureusement, Desmazières a bénéficié avec Arthur Loyd d’un partenaire idéal pour trouver le cadre d’un nouvel élan en remplacement du site historique.

L’une des conditions du plan de relance obligeait Desmazières à vendre son site historique de Lesquin pour trouver dans l’année de nouveaux locaux en location. 

Pas simple, quand il s’agit de déménager plus de 150 collaborateurs avec en plus l’exigence de concilier à la fois des activités de bureau et de logistique, le tout près d’un accès autoroutier. 

" Arthur Loyd était dans la boucle quand j’ai repris les rênes de l’entreprise. Même si nous avons été sollicités de toute part, nous leur avons été fidèle car notamment Bertrand Mériaux, son directeur commercial, s’est vraiment battu pour nous " explique Cyril Goulet, le nouveau directeur général de Desmazières.

Résultat : une nouvelle implantation a été dénichée à Templemars, proche de l’autoroute A1 et surtout à une dizaine de kilomètres du site historique. Le site trouvé, il restait à réunir les conditions financières pour la réalisation d’un projet d’une telle envergure et dans un contexte particulier. Bertrand Mériaux raconte : « Ça s’est joué sur le fil, car le dossier était vraiment complexe, que ce soit au niveau du montage financier que du planning particulièrement serré ». Pour concrétiser l’opération, Arthur Loyd a mis en relation Desmazières avec un fond d’investissement logistique pour la négociation du bail et de ses conditions.

Mieux encore, une équipe projet a été montée dès le début avec des architectes et des aménageurs d’espace pour inclure dans la transaction le montant des travaux. 

En plus de la remise à neuf des 1 000 m2 de bureaux, il fallait 13 000 m2 consacrés au stockage, au picking et à la commande. 

Le déménagement est prévu en trois phases:

  • d’abord le siège fin 2019, 
  • puis la logistique en deux temps entre octobre 2019 
  • avril 2020, car une partie des entrepôts était encore occupée.

Selon Cyril Goulet, « avec ce nouveau site, nous repartons sur de nouvelles bases avec un projet sur le moyen-long terme. Bien entendu, suite au redressement, nous restons fragiles mais nous avons atteint les prévisions du business plan et pouvons continuer plus sereinement la transformation en profondeur de l’entreprise initiée depuis plusieurs mois ». 

Une page se tourne et Desmazières repart du bon pied en partie grâce à l’intervention de Arthur Loyd qui aura duré plus d’un semestre.

 

« C’était un projet assez complexe, mais quelle satisfaction d’avoir pu contribuer à remplir une des conditions du plan de relance »

Bertrand MERIAUX

Directeur Commercial

 

Articles en lien

Photo entrepôts logistiques

Communiqué de presse : Lancements de plate-formes logistiques en blanc : stop ou encore ?

Pas moins de 12 programmes sans locataire identifié ont été mis en chantier au T1, pour un total de 669 000 m². Soit un chiffre équivalent à l’ensemble des plate-formes livrées en France en 2021, après lancement en blanc. Néanmoins l’immobilier logistique a connu une « brusque évolution au cours des derniers mois, percuté de plein fouet, comme d’autres secteurs, par les évolutions géopolitiques et macroéconomiques récentes », note Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

Modélisation 3d bureaux Bordeaux

Pourquoi louer des bureaux à Bordeaux Euratlantique ?

Bordeaux et sa métropole séduisent chaque année de plus en plus de chefs d’entreprise en recherche d’un territoire d’implantation dynamique en Nouvelle-Aquitaine. Dopée par sa croissance démographique ainsi que par les multiples projets urbains entrepris ces dernières années, la métropole de Bordeaux compte parmi les plus attractives de France.

Photo aérienne La Grande Motte

Résidentialiser l’habitat des stations du littoral : une idée qui suit son chemin

Transformer en appartements de 2 à 4 pièces les studios-cabines obsolètes des stations du littoral – La Grande-Motte, Cap-Agde… -, en les fusionnant après réhabilitation : c’est l’idée portée par Xavier Bringer, directeur associé de M&A (Montpellier).