L'impact du concept Smart City sur le marché immobilier

Basse consommation, fibre optique, pilotage intelligent… Les Smart Cities placent la barre très haut sur le marché de l'immobilier professionnel.

lire l'article Quartier d'affaires avec des immeubles et de la végétation

Smart City, définition et grandes missions  

Qu'est-ce qu'une Smart City ? Tout simplement une « ville intelligente », capable de mobiliser les différents moyens à sa disposition pour exploiter tout le potentiel du territoire. Son but : améliorer la qualité de vie, sans perdre de vue les enjeux énergétiques et environnementaux liés au développement urbain.  

 

Valoriser l'existant et mutualiser les espaces  

La cité intelligente se compose de quartiers ouverts et connectés les uns aux autres. Cela passe par le réseau de transport en commun, le maillage routier et autoroutier, la création de pistes réservées à la mobilité douce…  La politique urbaine doit repenser l'espace pour créer un tout cohérent. Chaque zone réhabilitée peut ainsi constituer un pont entre deux quartiers ou entre une zone périphérique et le centre-ville.  

 Les quartiers eux-mêmes sont mus par la répartition stratégique des infrastructures. Objectif : favoriser la rencontre, le lien social, l'innovation… Quant aux bâtiments, ils sont construits et rénovés selon les codes de l’écoconstruction, pour optimiser l’espace et l'utilisation des ressources disponibles.  

Rationaliser la gestion et économiser l’énergie 

La Smart City est aussi une ville ultra connectée. L’IoT, ou l’internet des objets, offre à la ville des possibilités de gestion inédites : ajuster la collecte des déchets en fonction des données collectées au niveau de chaque conteneur individuel ; ou encore adapter la luminosité artificielle selon les horaires et la fréquentation de différents sites.  

 À l’échelle du bâtiment, la démarche est la même. Prenons un immeuble tertiaire, inoccupé la nuit et le week-end. Le pilotage intelligent de l’éclairage et du traitement de l’air peut réduire drastiquement les dépenses en énergie des entreprises. Le Smart Building peut par exemple détecter les heures d’affluence ou les horaires habituels de première arrivée et de dernière sortie. Le dispositif saura anticiper la fin de journée et amorcer la baisse du thermostat, la réduction de l'éclairage ou la mise en veille des équipements dans certaines salles. 

Faire durer nos bâtiments plus longtemps 

Les nouvelles constructions et les réhabilitations d'anciens locaux ont aussi pour mission d’allonger la durée de vie de nos bâtiments. Un moyen de « rentabiliser » le coût environnemental de la construction, en retardant l'échéance du remplacement de ses différentes composantes.  

Pour avoir un parc immobilier durable, il faut surveiller l'évolution des bâtiments. Cette veille constante est prévue par les démarches BIM (Building Information Modeling). Dès la conception, ces ouvrages sont pensés pour être pilotés en phase d'exploitation. La maintenance prédictive des équipements permet d'éviter des désordres importants dus au manque d'entretien ou à un dysfonctionnement non détecté.  

Un parc immobilier 100 % connecté  

En conséquence, le parc immobilier de la Smart City intègre de nouvelles exigences en matière de raccordement. Il est desservi par le réseau d’eau, d'électricité, de chaleur, de gaz de ville… Mais il devient aussi impérativement raccordé à internet et préférablement à la fibre optique.  

L'immobilier professionnel de la ville intelligente intègre ainsi toutes les exigences des entreprises, tout en répondant aux nouvelles aspirations des collaborateurs : qualité des bureaux, espaces verts, quartier dynamique et attractif… 

 

 

Clermont-Ferrand, une ville pionnière en la matière

Clermont-Ferrand s’est tournée très tôt vers les nouvelles technologies pour mieux se développer. Héritière d’un riche patrimoine entrepreneurial, la ville de Michelin sait innover et créer la tendance.  

 

Une coopération internationale pour créer la ville de demain  

Clermont-Ferrand est au cœur d’une coopération rassemblant une cinquantaine de villes autour du globe. La métropole clermontoise est à l'initiative de ce projet lancé en 2014 pour la mise en place du Réseau International des Villes Michelin. La gestion des villes durables fait partie des thématiques abordées par le réseau. Dans une démarche participative, tous les acteurs institutionnels, économiques, culturels et associatifs sont consultés pour développer des stratégies de pilotage toujours plus efficaces.  

Une pépinière de talents soutenue par des géants  

Lancé en 2016, le Bivouac des startups est la pépinière des entreprises qui écrivent l'avenir des sciences, des techniques et des nouvelles technologies. Pour les aider à décoller, le Bivouac a fait appel à des parrains pas comme les autres. On retrouve bien sûr Michelin, mais aussi d’autres grands groupes comme Limagrain. Des jeunes pousses peuvent ainsi profiter de réseaux professionnels stratégiques développés par des partenaires de renom.  

Précurseur de l’éclairage intelligent  

Cela fait plus d’une décennie que Clermont-Ferrand bénéficie d’un système d'éclairage automatisé. Le dispositif s’auto-régule en fonction des zones et des horaires. La ville a ainsi pu réduire fortement sa consommation électrique : -40 % sur le poste de l’éclairage public grâce à cette initiative.  

 

L'Écoquartier de Trémonteix, un projet pionnier pour l'immobilier résidentiel et professionnel à Clermont-Ferrand  

Entre 2009 et 2012, Clermont-Ferrand dessine les premières lignes d’un développement urbain durable et exemplaire. À la naissance du projet, la ville fixe ses propres exigences alors que le Label EcoQuartier n'est pas encore lancé.  

À l’issue du chantier, la haute performance environnementale est au rendez-vous. Trémonteix obtient alors le Label ÉcoQuartier, décerné par le ministère du Logement. Le site se distingue notamment par l'efficacité énergétique de ses ouvrages, mais aussi par sa volonté d'intégration de l’écoquartier à la vie clermontoise : ligne de bus, arrêt de tram, coursières piétonnes… Tout est pensé pour assurer la continuité entre les différentes zones du territoire.  

Un état d'esprit définitivement Smart City qui se retrouve dans d'autres projets d’aménagement comme celui du triangle Saint-Jean. La métropole entend se réapproprier un quartier historiquement décisif pour le développement de Clermont-Ferrand. La création d’une zone desservie par la BHNS (Bus à haut niveau de service) composés de bâtiment résidentiel, mais aussi de bureaux, de commerces et de nombreux équipements, devrait donner un nouveau souffle aux activités tertiaires, industrielles et commerciales déjà implantées.  

Clermont-Ferrand évolue ainsi selon les préceptes de la cité intelligente et connectée. Elle redistribue les cartes du territoire pour créer un développement urbain cohérent et durable. Elle s'appuie sur les nouvelles technologies pour rationaliser sa gestion du territoire et compte aussi sur un parc immobilier performant au service des entreprises et de la collectivité.  

 

 

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Quartier Carré Sénart à Lieusaint

Le quartier de Carré Sénart à Lieusaint : un hub d'affaires en expansion

Le quartier de Carré Sénart à Lieusaint est un centre d'affaires et de loisirs en Seine-et-Marne, attirant divers acteurs économiques grâce à son accessibilité et ses infrastructures modernes.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».