Une ville durable, l'ambition de Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand est une métropole axée sur le développement durable. Permis de semer, protection des animaux, projets innovants… Les initiatives de la métropole et des collectivités locales se multiplient en faveur de la végétalisation en milieu citadin.

lire l'article Clermont-Ferrand

Le fléau de la pollution en ville

Les villes sont à l'origine de deux tiers des émissions de gaz à effet de serre (aussi appelés GES). Pour répondre à ce contexte écologique difficile, certaines communes font le choix de la végétalisation. Implanter des arbres dans les milieux urbains permet en effet de neutraliser les GES et de diminuer le niveau de la pollution de l’air. C’est le pari qu’a fait Clermont-Ferrand.

Nos villes constituent également de fortes sources de pollution et de chaleur, qui viennent aggraver les phénomènes de sécheresse et de canicule que nous rencontrons de plus en plus fréquemment. Zones arborées et ombragées, bosquets ou encore fontaines constituent alors une véritable amélioration de la qualité de vie des citadins : ce sont des sources de fraîcheur particulièrement recherchées.

Ces espaces sont par ailleurs de véritables remparts au service de la sauvegarde de la biodiversité : 421 millions d'oiseaux et 80% des insectes volants auraient disparu en moins de 30 ans en Europe, notamment à cause de la bétonisation de leurs milieux de vie. Végétaliser les villes et donner la priorité au développement durable s'impose alors comme un impératif pour permettre leur sauvegarde.

Clermont-Ferrand, une ville verte en devenir

Pour répondre aux enjeux climatiques qui sont désormais ceux de toutes les villes françaises, Clermont-Ferrand mise sur le développement urbain durable. Depuis 2010 elle possède notamment le label Apicité, qui la récompense pour ses actions menées en faveur de la protection des abeilles.

Les parcs Montjuzet et du Creux de l’Enfer sont par ailleurs labellisés “refuges LPO”. Ces lieux d'accueils pour les oiseaux sont, depuis 2010, entretenus de façon écologique, sans utilisation de produits phytosanitaires et dans une politique de fauche tardive.

Clermont Auvergne Métropole a également proposé de nombreux projets urbains visant à redonner une place à la nature en ville, comme :

  • La construction d'une coulée verte d’herbe allant de la place Delille à la place des Salins en passant par les places de Jaude et Gaillard. L’objectif est de rendre la ville plus attractive en la végétalisant de façon emblématique.
  • La plantation de 10 000 arbres d'espèces locales et résistantes au réchauffement climatique choisies selon une “charte d’aménagement de l’espace public” qui sera fixée en amont.
  • La végétalisation des toits et façades de tous les bâtiments municipaux, dont les écoles, d’ici la fin du mandat en cours. Il sera également prévu de végétaliser les pignons des propriétés donnant sur un espace public pour les propriétaires volontaires. Les nouveaux bâtiments construits sur la commune devront par ailleurs obligatoirement être conçus en ce sens, afin d’installer de nouveaux espaces propices au développement durable et à la biodiversité.
  • L’installation d’un espace ludique et pédagogique sur le thème de la biodiversité dans le parc Montjuzet, avec une amélioration de son accessibilité.
  • La rénovation des trottoirs en sentiers piétonniers.
  • L’installationd’au moins unespace vert dans chaque quartier intégrant des espaces de jeux pour les plus jeunes, ainsi que des lieux de détente et des abris pour les oiseaux. Ils auront également pour objectif d’aider à rompre l’isolement social en offrant de nouveaux lieux de rencontre pour les habitants.

Depuis quelques mois, les élus ont également adopté un permis de végétaliser, nommé “Ici on sème” qui offre aux habitants la possibilité de verdir Clermont-Ferrand.

Le concept "Ici on sème"

Cette initiative a été mise en œuvre pour répondre aux enjeux écologiques et énergétiques de notre temps. Il invite les habitants de Clermont-Ferrand ville durable, à participer activement à la végétalisation de la ville.

Avec le dispositif “Ici on sème”, chaque habitant peut s’approprier un morceau de l’espace public pour y faire pousser les plantes de son choix. Pour accompagner ses citoyens, la commune offre la terre et les végétaux. Ces derniers pourront être choisis parmi une liste émise par la commune et ont été sélectionnés pour leur origine locale, leur vivacité et leur faible consommation en eau, afin de garantir leur pérennité.

Toute personne choisie par le dispositif se voit remettre un “permis de végétaliser” et devra signer la charte “ici on sème”. Les participants s’engagent à cultiver et entretenir régulièrement leur espace selon une démarche respectueuse de l’environnement. Désherbage et produits naturels seront donc au rendez-vous pour garantir l’entretien de ces espaces de développement durable situés au cœur de Clermont-Ferrand.

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Quartier Carré Sénart à Lieusaint

Le quartier de Carré Sénart à Lieusaint : un hub d'affaires en expansion

Le quartier de Carré Sénart à Lieusaint est un centre d'affaires et de loisirs en Seine-et-Marne, attirant divers acteurs économiques grâce à son accessibilité et ses infrastructures modernes.

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».