Le Gard capitalise ses atouts logistiques

Avec ses quelque 1 million de mètres carrés de logistique développés, et 2.500 emplois créés, la plaine de Saint-Martin-de-Crau, dans les Bouches du Rhône, n’est plus le seul aimant logistique dans le delta du Rhône.

lire l'article Logistique

Le Gard pousse les feux, avec de nombreux projets aboutis ou en projet. Ce qui est à souligner, alors que le foncier d’entreprise peine à faire face à la demande. À Beaucaire, l’enseigne de distribution alimentaire Lidl va mettre en service, à partir de cet été, une plateforme logistique de 43.000 m2, avec 115 emplois à la clé. La réalisation est signée Concerto (Kaufman&Broad). La proximité des autoroutes A9 et A54 a joué un rôle décisif dans le choix de l’implantation, ainsi que l’opportunité foncière (12 hectares).

 

La Poste et Virbac à Nîmes

Nîmes Métropole, idéalement situé à un nœud autoroutier, et doté d’un foncier disponible et encore accessible, multiplie de son projet les bonnes pioches, profitant de la pénurie foncière des voisins, notamment dans l’Hérault. Après que Carrefour et Auchan ont implanté leurs plateformes logistiques dans la Zac Mitra (Saint-Gilles et Garons), il y a 5 ans, c’est au tour de Virbac Nutrition d’annoncer l’implantation, en octobre dernier, d’un site de production de nutrition pour animaux de compagnie, pour un investissement d’environ 40 M€. Le transporteur routier de marchandises Groupe Bert vient de mettre en service une plateforme logistique de 20.000 m2, avec 30 recrutements à la clé. Le concepteur et constructeur d'immobilier d'entreprise Idec Grand Sud, basé à Pérols (Hérault), investit quant à lui 7 M€ dans la construction d'une messagerie clé en main de 8.000 m2, à Bouillargues et Garons. Sur la zone de Grézan, c’est La Poste qui vient d’inaugurer une plateforme de distribution du courrier multiflux, avec un trafic quotidien moyen en transit de 32.000 plis et 16.800 colis. 
D’après le dernier baromètre annuel de l’immobilier d’entreprise, communiqué le 17 février, les prix de cession des terrains dédiés aux activités artisanales, industrielles et logistiques varient de 55 à 65 €/m2 à Mitra et de 50 à 60 €/m2 dans l’Actiparc de Bouillargues. Sur ce dernier, près de 3 ha sont encore disponibles. Mais « le foncier d’entreprise se fait de plus en plus rare », avertit, le 17 février dernier, Frédéric Touzellier, vice-président de Nîmes Métropole délégué à l’aménagement du territoire et maire de Générac. Des mesures compensatoires visant à protéger les espèces protégées, comme l’outarde canepetière, peuvent freiner des projets de développement économique. 

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...

Nous utilisons des cookies et autres traceurs pour analyser et améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de mesure d’audience et vous permettre de lire des vidéos. Vous pouvez à tout moment modifier vos paramètres de cookies en cliquant sur le bouton « Personnaliser ». En cliquant sur le bouton « Tout accepter », vous acceptez le dépôt de l’ensemble des cookies. Dans le cas où vous cliquez sur « Personnaliser » et refusez les cookies proposés, seuls les cookies techniques nécessaires au bon fonctionnement du site seront déposés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page « Charte de données personnelles ».