Dans la plupart des entreprises, la personne qui porte le titre de Directeur∙trice Administratif & Financier a l’image de réducteur des coûts à tout prix – cost killer. Et pourtant… Imaginez la plutôt comme un stratège et un interlocuteur clé de votre entreprise !

La transformation numérique est aujourd’hui sur toutes les lèvres. L’entreprise doit se reconfigurer et faire évoluer ses métiers. Aucune fonction n’y échappe ! pas même les DAF, qui voient leur pouvoir de décision renforcé, et plus encore, la totalité de leur fonction révolutionnée.

Vers un profil moins technique et plus transverse …

Le DAF en 2019 est davantage « prédictif ». Il développe une vision globale & objective de l’entreprise. Tout en continuant à cultiver ses compétences techniques, il travaille idéalement de manière transversale et fluide avec les autres départements : commercial, RH, marketing, SI…dont il peut même se révéler le point de jonction.

Sa mission est de plus en plus concentrée sur les problématiques d'investissement pour la croissance. Une opportunité pour lui, d'engager une métamorphose organisationnelle approfondie, dans une optique de création de valeur, le poussant à accepter de nouveaux challenges et à devenir innovant.

De nouvelles compétences au service du projet de l’entreprise …

1 | Adaptabilité // Le DAF « nouveau » peut s’adapter à toutes les évolutions qui s’opèrent autour de lui, aux modifications de la vie d’entreprise ainsi qu’aux nouvelles attentes & besoins des salariés : digitalisation de l’activité, rythme d’innovation accéléré, évolutions des modes de travail…

2 | Créativité // Une fonction qui implique de savoir investir & prendre des risques pour booster les équipes mais aussi recruter et attirer de nouveaux talents : nouveaux systèmes d’information, nouveaux événements, nouveaux aménagements…

3 | Vision // Véritable bras droit de la Direction, le DAF se veut être l’Homme ou la Femme, qui guide vers les justes décisions les dirigeants & actionnaires de l’entreprise : diversification de l’activité, relocalisation de la production, modernisation du parc informatique…

Le directeur financier est donc de plus en plus souvent amené à participer à, voire à piloter des projets d’entreprise impactants.

Côté immobilier…

Avec l’émergence des nouveaux modes de travail, plus flexibles, l’entreprise doit offrir à ses collaborateurs, une expérience plus moderne et plus adaptée aux nouvelles utilisations. Mais qui dit reconfiguration de l’entreprise dit nécessairement coûts.

Le DAF jouera notamment un rôle de pilote et d’accompagnateur du changement dans un projet immobilier, par exemple, de plus en plus stratégique en matière de réduction des coûts et de création de valeur, de par sa dimension attractive mesurée aujourd’hui par le turnover et la performance de recrutement qu’il engendre.

En résumé, le DAF n’est pas qu’un « Cost Killer » mais un nouveau champion de la création de valeur.

Pour aller plus loin ...

 

Immobilier d'entreprise

& révolution digitale 

Article :

La valeur d'usage

 

 


Merci d'avoir lu cet article. Vous a-t-il plu ?

 

 

Arthur Loyd cherche constamment à améliorer la qualité de ses contenus. Votre opinion est donc essentielle pour nous.